Les drones de livraison: les diverses méthodes de dépôt capable de changer le monde

Image for post
Image for post
Droneport - Concept de lieu de recharge et chargement des drones de livraison.

Le monde du drone commercial s’équipe de jour en jour afin de faire de la livraison autonome un service qualitatif opérationnel.

La vaste croissance du marché de l’e-commerce a accru l’attention portée aux solutions du transport des marchandises et à la chaîne d’approvisionnement. Les demandes des clients arrivent de manière stochastique : le coût financier ou écologique du dernier kilomètre est de plus en plus lourd à porter. Les drones semblent apporter une réponse de plus en plus acceptée socialement comme moyen de livraison. Il reste alors à trouver les infrastructures adéquates : cela commence par les méthodes de dépôt.

La livraison autonome est déjà opérationnelle. Le monde du transport n’a pas été disrupté depuis 1900.

Qui dit livraison dit chargement et dépôt de marchandises. La livraison par drone a différentes vocations et varie en fonction de l’environnement.

Pour chaque méthode qui suit : il est important de démontrer le compromis entre les coûts financiers, écologiques et la qualité du service. En effet, l’infrastructure des dépôts fait l’objet d’une décision à long terme. La mise en place d’un système s’intègre dans l’urbanisme et ne se modifie pas aussi rapidement que le nombre de drone en circulation. La mise en place du système (nombre de dépôts et de véhicules) détermine sa viabilité.

Les critères pris en compte pour cette analyse sont : la flexibilité et sécurité du système, sa facilité d’implémentation et les moeurs/habitudes de la population ; car on s’adapte mieux aux changements que l’on comprend.

Voici un tour d’horizon des méthodes de dépôt qui existent aujourd’hui à votre portée🚀 :

1.Terminal de livraison : correspond au principe de boîte aux lettres. Système frugal qui s’adapte à l’environnement existant, augmente la sécurité via le balisage et facilite le chargement.

Cette méthode s’envisage parfaitement dans un environnement aux infrastructures développées et en zone urbaine/péri-urbaine. Les marchandises sont disponibles dans des dépôts à emplacement fixes. L’empreinte carbone du système est faible. Son prix restant à définir il est néanmoins certain que cette méthode est plus coûteuse à l’amorçage du projet qu’un déchargement manuel pour les opérateurs commerciaux.

2. Déchargement du colis manuel : un opérateur récupère le colis directement dans le drone.

Méthode peu recommandée au vu du risque lié à la sécurité du client et du drone. Utilisée principalement en cas de test, car peu coûteuse à mettre en place, cette méthode ne semble pas viable pour un environnement urbain. Celle-ci reste cependant très présente actuellement ; cela témoigne d’un usage plus marketing de la livraison autonome à ce jour qu’une réelle solution logistique du dernier kilomètre envisagée par les compagnies.

3. Largage du colis avec parachute : méthode primée dans les premières livraisons pharmaceutiques, celle-ci néanmoins, est coûteuse et peu précise.

Cette méthode est propice à un environnement peu structuré regorgent de peu de moyens afin d’installer des terminaux de livraison. Les lieux de collecte et de livraison sont établis selon une répartition spatiale continue et les marchandises ne sont pas stockées dans des dépôts fixes. Il est impératif et contraignant que le client soit présent.

4. Dépôt à l’aide d’un câble : système de livraison par câble et poulie.

Aujourd’hui utilisé par de nombreux acteurs pour sa facilité de mise en place, ce système est voué à être interdit légalement pour manque de sécurité. Dans un environnement chahuté ou d’urgence, maritime, montagneux ou des conditions de vols extrêmes ; cette méthode à première impression idéale et peu coûteuse, ne sera plus envisageable aux vues des risques de décrochage du drone.

5. Filet : le filet est placé au niveau de la réception et amortis la marchandise.

Cette méthode s’apparente au terminal de livraison. Elle a pour avantage d’être peu coûteuse, mais, est seulement applicable aux environnements reculés et spacieux. Il faudrait assurer une maintenance à la réception et il est difficilement envisageable de stocker la marchandise dans le fillet comme dépôts fixes.

6. Dépôt du colis sur la zone d’atterrissage : l’opérateur récupère le colis sur la zone d’atterrissage.

Cette technique, plus aboutie que le déchargement manuel du colis, nécessite des coûts supplémentaires pour assurer la maintenance de la zone d’atterrissage. Cependant, cette méthode apporte une cohésion de la communauté locale pour adhérer au service. De petites villes où villages pourraient bénéficier d’un espace commun où regrouper leurs colis. Facile à implémenter et moins coûteuse que certaines autres méthodes, elle permet la flexibilité de la livraison à domicile et pourrait être adoptée en zone mi-rurale/ rurale ne bénéficiant pas des infrastructures modernes, pour accueillir des services logistiques actuels.

7. Camion dépôt synchronisé : le camion transporte des drones vers un point de lancement pour ensuite servir des clients à un point donné. Enfin les drones reviennent, atterrissent sur le camion et finalement le camion retourne à l’entrepôt.

Le camion de livraison et la flotte hétérogène de drones se coordonnent pour livrer de petits colis à des clients géographiquement répartis dans un espace. Toutefois, cette méthode semble réalisable qu’avec un développement technologique poussé. Seul un niveau d’automatisation augmenté peut accomplir cette procédure.

Pour livrer, les drones peuvent avoir des vitesses de déplacement, des capacités de charges, des durées de service et des limites d’endurance en vol variables afin de répondre à des besoins différents.

Le camion prive le prestataire de cette flexibilité. On s’attend à ce que les entreprises exploitent des flottes de plus en plus hétérogènes; il faudrait donc que les variantes de modèles des systèmes automatisés de lancement et de récupération de drones en évolution (au dépôt ou dans le camion) soit également retravaillé avec les évolutions des flottes de drones. Les concepts de camions semblent trop petits pour permettre l’atterrissage ou le lancement simultané de plusieurs drones en toute sécurité. Certaines recherches mettent explicitement les drones en file d’attente lors des phases de lancement et de récupération. Ce problème de programmation supplémentaire s’ajoute à la complexité du système, mais reflète plus précisément les limites associées au déploiement de plusieurs drones à partir d’un espace relativement restreint.

7 Bis. Sans synchronisation : le camion effectue son trajet normal puis le drone fait des allers-retours entre le camion dépôt et le lieu où se trouvent les clients.

Après la livraison le drone doit retourner au véhicule. Le mouvement du camion et l’incertitude quant à l’heure de ramassage du destinataire réduiront considérablement l’efficacité de la livraison autonome. Cela s’applique également à la livraison avec des drones et à la synchronisation des camions.

Pour conclure,

Toutes ses méthodes sont déjà en application. Même si le réseau dronnier doit se mettre en place, il est pertinent de réfléchir à partir des moyens existant à l’implantation du drone afin d’appréhender frugalement son développement.

Un modèle frugal de livraison autonome.

En travaillant sur les différentes méthodes de dépôt, il nous a semblé évident que certaines d’entre-elles seraient préférées selon la zone géographique étudiée, les craintes, risques, attentes et cultures des acteurs économiques de la région, ou encore, selon leur capacité financière et le degré de flexibilité du service escompté.

🎯🔊ET VOUS ? Comment aimeriez-vous recevoir vos colis demain ? Laissez-vos idées en commentaires !

Une idée, une envie? Rejoignez nous! https://h-drones.com/

Written by

Drones delivery company here to built a better futur and give some insight of it.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store